3 jours de Jugement dans une atmosphère Noir et Blanc. Vous imaginez le bonheur pour une photographe comme moi qui a connu l’odeur des bains révélateurs et fixateurs et la douceur du vinaigre comme bain d’arrêt !!

Bon. Il y a quand même beaucoup, beaucoup de numérique et d’impressions de plus ou moins grande qualité. La mission était de noter entre 6 et 20 les 900 images des 15 plus grands clubs de France. Encore de belles images de qualité et de beaux coups de coeur.

Je n’étais pas seule, Manu Alicot qui a fait le concours des meilleurs ouvriers de France comme moi la même année, et José Pires Diaz que je connais depuis la première coupe de France durant laquelle j’ai jugé 750 photos également…Un beau trio, de bonnes tranches de rire et beaucoup de concentration, de sérieux, d’accords et de désaccords de points de vue photographique. Ce qui enrichi chacun. Que du bonheur les amis.

Le club gagnant est le club de Sarla. Alors si l’année prochaine vous voulez aller déguster du foie gras et boire du bon vin, je crois que vous êtes invités !!

Fière au milieu de deux grands Hommes, à gauche Albert Debieve, Commissaire de la coupe de France de Noir et Blanc et à Droite, Gilbert Coutelet, président de la Fédération Française de Photographie.

Un grand merci, pour sa confiance à Albert Debieve, Commissaire de la coupe de France de Noir et Blanc, ainsi qu’à un homme formidable aussi que j’ai découvert, qui est le président de la fédération Gilbert Coutelet. Un homme doté d’une mine de connaissance incroyable et une façon de raconter l’histoire de la photographie comme si il y était….qui fait que quand vous êtes assise à côté de lui à table vous en oubliez de manger….